Dans cet article, on peut y trouver une sélection de photos sur le street Art mais aussi VOS légendes que j'ai dû difficilement choisir lors d'un petit jeu que j'avais organisé! Bref dans cet article.. Il y a un peu de vous! 

 



eRatum : Bonjour Alis , peux-tu te présenter en quelques lignes ?
Alis : Bonjour, Alis, 24 ans, Nantaise depuis 24ans^^, chasseuse d'image!


eR : Depuis quand pratiques-tu la photographie ?


A : Activement, depuis 5 ans mais passivement depuis mes 3 ans (à ce moment là je me contentais simplement de viser et déclencher). 

Je voulais être photographe mais 3 ou 4 personnes me l'ont vivement déconseillé et j'ai laissé mon argentique de côté pendant quelques années...


eR : Comment est né en toi cette intérêt pour la photographie ?

 

A : Je pense que c'est en partie grâce à ma mère qui avait des dizaines de boîtes à chaussures remplies de photographies de Boubat, Maltête, Man ray... Un réel plaisir de découvrir ça enfant, du coup j'ai concretisé lors de l'achat de mon reflex!


eR : Quel matériel utilises-tu ?

A : Actuellement j'ai un Nikon D5100 et un Sony alpha 350 pour le numérique, mais j'utilise aussi un canon EOS pour l'argentique, ainsi que mon polaroïd! (ça a son charme aussi le old school) mais j'ai débuté avec un compact qui m'a obligé à miser sur l'originalité pour compenser le manque de qualité.


eR : Que recherches-tu à travers cet art ?

 

A : Je ne sais pas si je recherche quelque chose en particulier, mais c'est vrai que je ressens le besoin de faire ressortir une ambiance, une géométrie à travers mes photos. J'aime jouer avec les lignes, avec un ciel lourd et chargé avec des expressions de visage, des situations...

eR : En voyant ton travail j'ai l'impression que tout ce qui t'entoure, personnes, objets, scène... est un terrain de jeu pour toi. Pourrais-tu nous expliquer cette variété ?

 

A : Un terrain de jeu oui, c'est un terme qui me conviens je pense ! En fait je n'aime pas les mises en scène et je prône plus le "pris sur le vif" (quand je peux). Il y a tellement de choses auxquelles on ne prête pas assez attention... Et je m'efforce de les faire ressortir! Je suis loin du résultat que je veux pour le moment mais je continuerai à shooter jusqu'à ce que je capture une souris en plein vol suivis d'un chat également en plein vol (le genre de photo que l'on ne fait qu'une fois dans sa vie).

eR : Pourrais-tu nous expliquer ta démarche pour préparer une séance ?

 

A : Comme vous avez pu le comprendre, je ne prépare que très rarement des séances. Je sors avec mon appareil, j'observe autour de moi et j'immortalise ! Mais j'ai un carnet où je note des lieux, des accessoires, des positions/attitudes, des vêtements qui me plaisent et que je souhaite adapter pour des modèles (amateur généralement). Je réfléchis à tout ça pendant une bonne semaine et c'est parti! (Mais mon résultat n'est jamais celui prévu à la base, c'est souvent l'opposé car je suis inccapable de prevoir).


eR : Travailles-tu avec une équipe sur une séance ? Et comment cela se déroule t-il, tu recrutes autour de toi, tu varies les échanges professionnels ?


A : Non pas d'équipe... Enfin mon équipe c'est moi ! Je suis très (même trop) personnelle dans mes activités/projets ! Pour le moment je travaille seule mais pourquoi pas partager ça avec un co-équipier quand je me sentirai assez à l'aise pour ça ?! C'est toujours bénéfique les associations d'idées ! Je m'y prépare psychologiquement, promis!


eR : Une photo préférée ?


A : Une photo préférée faite par moi ou...? Par moi, non. Pas de préférée mais j'aime mon zèbre, ma grande roue dans Nantes, mes échelles, mon chat regardant au loin (visibles dans l'album "my melting") et photo préférée d'un artiste, oui, la bande de potes de Théo Gosselin sur les toits de paris avec un couché de soleil et quelques bières..



eR : Quels types de traitement apportes-tu à tes clichés ? Comment as-tu appris ces techniques ?


A : Pour les traitements je fais tout le contraire de ce que je pouvais faire à mes débuts ! Je ne sature plus je désature, je ne boost plus à fond mais juste un chouillat avec un petit traitement croisé ! Et je recadre de plus en plus des photos que je pensais ratées... Ces techniques je les ai apprises grâce à des contacts (photographes pro) qui m'ont fait comprendre qu'à force de trop pousser les traitements, je gâchais la photo et éliminais des détails important (suppression de nuage à cause d'un ciel surexposé) et j'ai appris seule également à force de regarder et re-regarder des photos d'artistes que j'admire beaucoup!



eR : Quelles sont pour toi les motivations pour être photographe ?

A : Sans aucun doute la "découverte". Rencontrer de nouveaux visages, nouveaux lieux, nouvelle atmosphère... Je manque souvent d'inspiration quand je reste trop au même endroit et ça se ressent sur les photos.


eR : JC Vandamme a dit "Je crois au moment. S'il n'y a pas le moment, à ce moment-là, il faut arriver à ce moment-là, au moment qu'on veut." Penses tu que c'est la mission d'un photographe?


A : Alors Jean-Claude à un certain don pour m'embrouiller l'esprit mais je vais m’efforcer de répondre : Beaucoup de fois j'ai regretté de ne pas avoir pris LA photo au moment M. Sachant que j'aime les photos prises sur le vif et que c'est le type de photo que j'aime, oui la mission d'un photographe est de capturer LE moment! (suis-je hors sujet?)


eR : Quels sont les photographes qui t’inspirent et qui auraient pu influencer ton travail ?


A : J'aime cette question!!! J'adore le côté urbain de benoit rousseau, j'aime la nostalgie que libèrent les photos de théo gosselin, Edouart Boubat faisait des photos poétiquement belles et j'admire la morale que l'on peut tirer des œuvres de Paps touré!


eR : Comment se déroule un premier contact avec un modèle ?


A : Le premier contact avec un ou une modèle est assez chaotique pour ma part ! J'ai énormément de mal à donner des indications, à dire comment je procède... Je suis assez brouillon dès que je ne suis plus seule ! Mais je m’efforce d'analyser la personne, ses traits et de faire ressortir tout ça le plus esthétiquement possible!


eR : Quels sont tes projets ? te sens tu accomplie dans ce que tu fais ? continues tu à chercher encore et toujours pour t'améliorer ?


A : Quelques projets, oui, mais encore un peu évasifs ! J'ai toujours beaucoup d'idées en théorie mais la pratique c'est une autre paire de manche! Mais je compte approfondir mon travail dans l'instantané et plus particulièrement avec des animaux/personnes plus que l'architecture ou situations urbaines! En revanche je ne me sentirais jamais accomplie dans ce domaine, je ne considérerais jamais ce que je fais comme acquis ! J'ai encore beaucoup trop de chemin à faire et j'espère toujours tenir ce discours!




eR : Aurais tu un conseil à donner à toutes et tous ceux qui aimerais devenir photographe ?

 

A : en tant que novice, je ne veux pas avoir la prétention de donner des conseils... Mais pour tout de même répondre, soyez originaux!!! Ne faites pas des photos vues et revues des quinzaine de fois!

eR : Pour terminer, as-tu une anecdote amusante à nous raconter ?


A : Hum... Un ami qui devait régulièrement ralentir ou s'arrêter en voiture en pleine circulation (ou passer par des chemins inadaptés) pour que je prenne des photos qui auraient pu être réussies alors que c'était totalement loupé ! Mais rien de plus croustillant je pense ! (quoique j'ai dû escalader des choses assez instables ce qui m'a coûté quelques chutes)!



Je te remercie pour le temps que tu as pris pour répondre à cette interview.